Image avatar

[Review VO] Injustice : Gods Among Us #8

1
[Review VO] Injustice : Gods Among Us #8
  • Dessin
  • Colorisation
  • Scénario
injustice-gods-among-us-issue-3-cover
Les points positifs:
  • Wonder Woman
  • Les prémices des « clans »
  • Une Justice League magnifique
  • L’aura de Superman même sur les autres héros
Les points négatifs:
  • Un Jheremy Raapack un peu brouillon
  • Chapitre de transition

« But it’s okay, you’ll find them, you’re Superman » – Flash

  • Scénario : Tom Taylor - Dessin : Jheremy Raapack
  • DC Digital – 05 Mars 2013 – 22 pages – 0,99$

Voilà ce que j’attendais depuis un moment dans ce prequel du jeu Injustice : Gods Among Us. Alors que le dernier chapitre, bien que bon, n’était pas aussi fort que les précédents, celui-ci joue également dans une autre cour et annonce surtout une nouvelle dynamique pour cet univers si semblable et pourtant si différent. En tout cas la couverture Wonder Woman commence à prendre du sens (oui je suis au courant maintenant que les couvertures digitales fonctionnent pas trois) et sera même totalement justifiée avec le prochain numéro.

Si je suis une nouvelle fois emballé par ce chapitre #8 d’Injustice c’est pour de nombreuses raisons. Bien que celui-ci ne soit pas un concentré d’action comme certains précédents, il n’en demeure pas moins intéressant du côté du développement des personnages. Le gouvernement Américain s’est attaqué aux parents de Superman dans le #7 et c’est là la première erreur que les politiciens ont commis. S’attaquer aux parents de l’être le plus puissant de cette planète n’était sans doute pas la meilleure chose à faire. Tom Taylor abandonne une fois de plus sont personnage fétiche pour prendre aborder les choses sous un autre angle, une autre perspective. Celle de l’environnement direct de Superman.

injustice-8-1

Wonder Woman, comme je l’avais pressenti, prend les devants en réunissant les membres de la Justice League encore vivants et exprime très clairement son point de vue aux autres. Ce point de vue est non seulement complètement compréhensible mais il touche aux fondements même du personnage. Wonder Woman est une guerrière, d’ailleurs elle le clame haut et fort, et il temps de prendre les choses en mains pour faire de cette planète un monde meilleur, même si pour se faire, il faut serrer la vis. Je commence même à me demande si l’Amazone n’aurait pas des sentiments plus qu’amicaux pour Kal-EL. Enfin, pour le moment-là n’est pas la question. La question c’est, est-ce que les autres membres vont être d’accords et surtout aider Wonder Woman à récupérer les parents de Clark. Fait étonnant Batman n’est pas parmi l’assemblée. Méfions nous de l’eau qui dort.

Ce passage, qui prend quand même la plus grande partie du chapitre, est un pur bonheur. Extrêmement simple dans sa construction, les mots choisis par Tom Taylor sont d’une efficacité redoutable et pourtant plein de sens. Il n’est pas seulement question d’aller secourir les parent de Clark, il est surtout question d’une affirmation de valeurs, points de vue et états d’esprit, des idéaux. Une réponse à une agression extérieure. Des motivations plus profondes se font même ressentir puisque ce n’est pas seulement vouloir sauver les Kent, mais surtout aider un ami qui s’est toujours battu pour la planète et qui l’a sauvé un nombre incalculable de fois. Ils ne prennent pas cette décision parce qu’ils le doivent mais parce qu’ils le veulent. C’est ainsi que l’on voit s’établir les premières lignes de motivations  des personnages, des camps qu’ils vont être amené à choisir et affirment qu’ils se battront côte à côte avec Superman quand les choses commenceront à devenir instables. Il aussi probable que certains perdent cette foi qu’ils ont aujourd’hui en Superman, mais pour l’instant c’est cette confiance qui fera qu’ils seront au côté du Kryptonien quand celui-ci durcira le ton.

injustice-8-2

La conclusion est juste une démonstration de classe. Batman se pointe dans le bureau du président des États-Unis d’Amérique et se permet d’échanger quelques paroles absolument jouissives. Je ne dirai rien de plus à ce niveau-là car vraiment ils valent la peine d’être découverts sur l’instant. Les fans de Batman seront aux anges de voir que leur personnage favori, en si peu de temps de présence, peut marquer à ce point.

J’ai toutefois deux, voir trois problèmes avec ce chapitre. Le premier, assez mineur est excusable vu l’espace, mais j’aurai vraiment aimé que plus de personnages aient quelques lignes, que plusieurs d’entre eux prennent la parole pour exprimer leur avis. Ceci étant dit cela n’entache en rien la qualité du récit. Là où j’ai un peu plus de mal c’est dans la finition des dessins de Jheremy Raapack. J’aime toujours autant son style, pour ne pas dire amoureux (ça ne se commande pas ces choses-là) mais le grand nombre de personnages semble l’avoir perturbé. Si bien que certaines planches paraissent inachevées, manquant cruellement de détails. Pour autant ça ne me gêne pas (bah oui je suis amoureux donc on passe les défauts plus facilement) mais il est clairement dommage que ce soit à ce point. Ceux qui ne sont déjà pas friands du style du monsieur risquent de grincer des dents.

injustice-8-3

Maintenant que je sais qu’Injustice : Gods Among Us est parti pour durer (si les ventes sont bonnes évidemment) je ne peux m’empêcher de jubiler, et sur la place publique en plus. Déjà que sous la forme de chapitres aussi courts c’est chaque semaine une excellente lecture, mais en version reliée le plaisir doit être encore plus grand. En plus, la réaction de Captian Cold m’a fait hurler de rire en pensant à tout ce qui va avec. Bien que ce chapitre soit plus une introduction à ce qui arrive, il reste une lecture très agréable et je ne peux m’empêcher d’être excité par l’avenir. Je pourrais encore vous parler de cette relation particulière entre la Justice League et Superman ou encore des Rogues mais je pense que le mieux c’est de vous précipiter dessus et de découvrir les choses par vous-même. Vraiment, cette série, je l’aime !


1 Commentaire »

  1. Image avatar
    Vik-Ink 06/03/2013 à 20:03 -

    Pleins de bonnes choses dans ce numéro 8, je suis entièrement d’accord avec l’effet scratchbook, l’effet brouillon quand le nombre de personnage est conséquent sur l’image.

    En tout les cas, on se doute de l’amitié sans faille de WonderW pour Superman et on se doutait que la division allait tout doucement commencé.

    Je vote d’ailleurs d’office que Green Lantern va se retourner contre lui ainsi que Shazam.

    En tout cas bien vite la suite, et peut-être même que ce numéro nous a spoilé un nouveau personnage jouable dans le jeu éponyme


Réagir »

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.