Image avatar

[Review TV] Arrow – S01E16 «Dead To Rights»

6
[Review TV] Arrow – S01E16 «Dead To Rights»
  • Acteurs
  • Scénario
  • Réalisation
Les points positifs:
  • L’avancement des intrigues
  • Une famille Merlyn passionnante
  • Finalement en une saison il se passe pas mal de chose
Les points négatifs:
  • La scène d’action avec China White
  • Quelques dialogues qui essaient trop fort

« At the end of the day, your dad is…your dad » – Oliver Queen

  • Saison : 01Episode : 16Titre : Dead To Rights

Dead To Rights est un épisode particulier à bien des égards. Nouvelle incursion de Geoff Johns dans l’univers impitoyable de la série Arrow, l’auteur marque le show de son empreinte et transforme cet épisode en véritable  étalon de qualité. Faisant directement penser à The Odyssey tout en étant son opposé, le présent est finalement tout aussi passionnant que le passé. Il n’y a pas à dire ce Dead To Rights est sans temps mort, il s’y passe de nombreuses choses. Conclusion de nombreux points d’histoire qui couraient dans la série depuis quelques temps, un retour de têtes de vilains connues et véritable déclaration de guerre entre Moira Queen et Malcom Merlyn, Geoff Johns ne déçoit pas !


La star ici c’est la famille Merlyn et surtout Malcom. On entre un peu plus dans la psyché du monsieur qui se trouve être la plus proche incarnation d’un certain Bruce Wayne, partageant avec lui de nombreuses similitudes. Assassinat d’un être aimé, une fuite dans un lieu exotique (Nanda Parbat…hum hum) pendant deux ans, retour au bercail mais changé. On a beau dire et beau faire, Arrow fait quand même parfois un peu trop déjà-vu. Heureusement ce n’est pas non plus ce que l’on retient. La faculté de Johns à faire du gros vilain un être nuancé, parfois même jusqu’à la rendre attachant. Ainsi on s’identifie sans mal à cet être blessé, meurtri par le deuil qui ne veut que protéger les personnes qu’il aime. Quitte à tuer et tirer les mauvaises ficelles pour y arriver.

Comme je le disais plus haut, Merlyn n’est pas le seul à briller. Tommy est également une autre pièce maitresse dans la série et cet épisode vient l’affirmer en tant que personnage mais aussi en tant qu’acteur. Dead To Rights offre la possibilité à l’acteur d’exprimer la palette de son jeu comme aucun avant. Le personnage de Tommy bénéficie de suffisamment de scènes dramatiques pour que celui puisse s’y étendre, devenir plus profond, plus humain et surtout un peu moins le beau gosse très propre inutile qu’il était jusque-là. Bien sûr tout n’est pas parfait mais le jeu des deux Merlyn est largement convaincant malgré quelques dialogues qui en font parfois un peu trop dans le mélodramatique.

Les autres personnages ne sont pas en reste et la réussite totale de cet épisode est son écriture tout en nuances. Moira Queen prend les choses en main, cesse d’être cette satanée faible, et décide de jouer selon ses propres règle. Les choses ne se passent évidemment pas comme prévues et le pire c’est que sans le savoir, c’est son fils qui va mettre ses plans en échec. De nombreuses autres révélations vont amener certaines relations à changer profondément, des dynamiques qui vont devoir se reconstruire et d’autres conséquences à plus long terme. De nombreux clins d’œils sont posés par-ci par là que seuls les amateurs seront reconnaitre (même s’il ne sont pas si subtile). Le fan est brossé dans le sens du poil.

Les méchants sont aussi à l’honneur puisque China White et Deadshot vont être amenés à travailler ensemble. Toutefois on note une différence dans le traitement des deux. Si Deadshot à enfin droit à plus de trois lignes, celles-ci sont également bien moins ridicules. De plus, l’espèce de gros patch qu’il avait l’œil à enfin disparu, remplacé par quelques chose qui lui va beaucoup mieux et surtout bien mieux fini. China White c’est différent, ses perruques me gêne vraiment, donnant à son personnage un air de « faux » qui la rend anti-charismatique presque involontairement drôle…le pire étant pendant les scènes d’actions.

Si ces dernières sont globalement d’un bon niveau, celle avec China White est tuée par une caméra complètement bourrée qui rend la scène très peu lisible. C’est d’autant plus dommageable que celle d’ouverture d’épisode, bien que très courte, est bien plus réussie. La chorégraphique entre Arrow et la demoiselle avait pourtant l’air bien brutale, respectant leur style de combat respectif.

Je parlais de l’épisode The Odyssey qui pour moi était le meilleur épisode jusqu’à aujourd’hui. Ce qui est étonnant c’est Dead To Rights fait l’inverse. Il se concentre sur le présent avec quelques flashbacks. L’impression de miroir est vraiment forte. Si ces derniers ne sont pas vraiment utiles, ils participent à construire la relation toujours plus cocasse entre les deux hommes.


Il y a très peu à jeter dans cet épisode et cela fait vraiment plaisir de voir une telle maitrise sur cette série. Geoff Johns montre son savoir-faire en matière de narration et de confection de personnage. L’ensemble est très habilement construit, réalisé de manière fluide, Dead To Rights est un exemple de ce à quoi la série peut aspirer. Messieurs de la Warner vous avez là un exemple typique que les auteurs que vous avez sous la mains peuvent et savent écrire pour du live. Merci de prendre exemple et de faire de même pour le projet Justice League. Quant à moi je suis content d’avoir cette review sans presque rien spoiler alors qu’au début ce n’était pas gagné. Je pourrais en écrire encore des tonnes sur cet épisode tellement il est génial. Je préfère vous laisser apprécier lors de son visionnage.

Fiche de la série


6 Commentaires »

  1. Image avatar
    JUN-Thunder 01/03/2013 à 14:43 -

    Rien de plus à dire mis à part que la Review est très bien écrite et merci ! Vivement la suite.

  2. Piloups 01/03/2013 à 15:06 -

    J’ai fait exactement le même bilan! Même si le duel GA/China White ne m’a pas choqué, j’ai trouvé aussi que certains dialogues étaient décevants (cf scène du restaurant chinois entre Ollie et Tommy). Pour le reste, c’est un des meilleurs épisodes de la saison.

  3. Dionysos89 01/03/2013 à 15:10 -

    Très bonne review et j’en arrive aux mêmes conclusions. En ce qui concerne les dialogues, les postures de certaines actrices et l’accent récurrent (pas trop dans cet épisode heureusement) posé sur la romance, il faut davantage mettre en cause la chaîne qui vise son public habituel. Heureusement, la série a l’air de prendre le bon chemin désormais et les petites allusions (Ollie qui parle un chinois parfait / Wilson avec ses sabres / Diggle revanchard / les choix à venir pour Tommy) donnent vraiment envie.
    Bref, vivement la suite !

  4. Image avatar
    Aquaman 01/03/2013 à 15:23 -

    Super épisode rien a redire !

  5. Image avatar
    jay 01/03/2013 à 15:30 -

    Je suis de ton avis ,si odysse est le meilleur episode ,celui ci est son dauphin.

  6. Image avatar
    AAAAAq 01/03/2013 à 15:53 -

    jay, ne parles pas de dauphin, Aquaman va mal le prendre.


Réagir »

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.