Image avatar

[Review TV] Green Lantern : TAS – S01E23 « Larfleeze »

0
[Review TV] Green Lantern : TAS – S01E23 « Larfleeze »
Les points positifs:
  • Larfleeze et Razor
  • Un semblant de similitude avec une histoire impliquant Parallax
  • La scène d’action
  • Aya en toile de fond
Les points négatifs:
  • Un H.S.? Vraiment? Maintenant?
  • Inutile dans l’absolu
  • Encore une planète bien triste

« MINE, MINE, MINE, MINE !!!! » – Larfleeze

  • Saison : 01Épisode : 23Titre : Larfleeze

Mine de rien, petit à petit, la rencontre avec la totalité des Corps de l’univers des Green Lantern est plus proche que jamais. Cette fois-ci c’est le génialement tordu Larfleeze, seul et unique membre du Orange Lantern Corps. Nos héros arrivent sur une planète et découvrent qu’une seule créature détient le pouvoir Orange et surtout qu’il ne compte pas le partager.

On reprend les même et on recommence. Si encore ce vingt-troisième épisode prenait exemple sur Cold Fury par exemple cela n’aurait pas été un mal. Toutefois, c’est bien sur le modèle de Babel que celui-ci est construit. Ainsi nos héros ont un problème avec leur vaisseau, vont atterrir sur une planète, taper sur un peu tout ce qui bouge, le vaisseau est en état pour repartir et fin. Bien sûr je schématise un peu mais c’est vraiment trop visible et prévisible pour ne pas être noté.

Hal, Kilowog et Razor sont donc à la recherche de cette fameuse puissance Orange dont les légendes parlent. Pouvoir qui pourrait peut-être faire tourner la chance de leur côté et avoir suffisamment de puissance pour tenir tête à la vilaine Aya. Dès le départ le pouvoir Orange va faire son effet. C’est Hal qui en sera la victime. D’abord Larfleeze va tenter d’empêcher Hal de prendre la Power Battery mais sans succès, surtout après que Kilowog et Razor arrivent à la rescousse. Mais arrivés dans le vaisseau, les deux s’aperçoivent rapidement que quelque chose cloche à propos de Jordan. Trop tard, Hal se change en Orange Lantern.

Ils vont alors tenter de tirer l’humain d’affaire et pour cela ils vont faire équipe avec le bouc qui parle. Sauf que les choses ne se passent pas vraiment comme sur des roulettes. Le pouvoir Orange est bien trop puissant pour être combattu physiquement. S’en suit alors une très belle scène d’action où les pouvoirs se déchainent, les corps valdingues et les parois rocheuses se transforment en gruyère. Une nouvelle fois l’ensemble bouge très bien, bonne chorégraphie et la sensation de puissance et de brutalité employée lors de ce combat est très bien rendue. En plus, le nouveau costume d’Hal Jordan est vraiment cool, ce qui ne gâche rien.


Larfleeze est très proche du personnage que l’on peut croiser dans les comics. Simple d’esprit et totalement omnibulé par tout ce qui brille, il ne veut rien partager et surtout tout posséder. Ces différentes scènes sont vraiment dans le ton et plutôt amusantes. La seule chose que l’on peut reprocher à ce personnage ici est sa grande similarité avec un notre personnage qui n’a d’yeux que pour un autre anneau, unique lui. C’est dommage parce que tout le long de l’épisode je n’ai pu m’empêcher d’y penser. Distraction pas vraiment positive. Razor aussi fait la démonstration de son humour. Bon c’est vrai, c’est malgré lui mais tout de même. Ce genre d’humour n’est franchement pas si simple à écrire et encore moins à le rendre partie intégrante d’un personnage. C’est parfaitement ce qu’il faut à Razor.

Je trouve par contre que nous servir un nouvel épisode bouche trou est trop tôt par rapport à Babel et trop tard par rapport à la fin. Franchement, si trouver une solution au problème d’Aya reste quand même présent dans cet épisode il n’est reste pas moins totalement inutile puisque en terme de conséquence c’est comme s’il n’avait jamais existé. Ah si pardon, au moins Kilowog est convaincu que l’ex-verte peut être sauvée. Super !

Cet épisode de Green Lantern n’en reste pas moins divertissant pour autant, Larfleeze faisant le gros du boulot et la petite connexion avec la trame principale faisant le reste avec la scène d’action. La fin approchant je ne peux m’empêcher de regretter le fait qu’on ne verra sans doute jamais le Sinestro Corps. De toute façon les regrets ne servent à rien. Si vous voulez sauver le show vous savez ce que vous devez faire.

Fiche de la série




Réagir »

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.