Image avatar

[Review VO] Aquaman #15

2
[Review VO] Aquaman #15
  • Dessin
  • Colorisation
  • Scénario
aquaman-15-cover
Les points positifs:
  • Un deuxième chapitre très réussi
  • Pelletier s’en sort avec les honneurs
  • Une histoire cohérente et juste épique
Les points négatifs:
  • Le cliff bien trop « rushé »

« They are NOT my people »

  • Scénario : Geoff Johns - Dessin : Paul PelletierCouleur : Rod Reis

Dans la review d’hier de Justice League #15 je vous disais que les débuts du crossover Throne of Atlantis étaient solides. Ce que je peux vous dire après avoir lu Aquaman #15 c’est que non seulement la suite est presque aussi bonne mais qu’en réalité il ne s’agit pas d’un crossover mais de ce que l’on appelle un event. L’un n’est pas simplement le tie-in de l’autre, Justice League #15 est bien le premier chapitre d’une histoire qui va marquer profondément le DCU, la Justice League et Aquaman #15 en est la suite directe.

Si l’on a longtemps reproché aux NEW 52 de ne pas être suffisamment interconnectés pour donner l’impression qu’il s’agissait d’un seul et même monde (les différents crossover comme la Cour des Hiboux ne touchent que les séries d’une même famille), Thone of Atlantis est clairement la première tentative de corriger cet état de fait. Cette histoire marquera le DCU par le nombre de vies innocentes qui sont prises et par l’envergure de l’assaut. Là où les choses deviennent encore plus intéressantes c’est au niveau des personnages eux-mêmes.

aquaman-15-gordon-1

Nous sommes dans le titre Aquaman, le héros blond est donc un peu plus sous les projecteurs que les autres membres de la ligue (assez logique). Le développement du personnage est encore un peu plus poussé et sa relation avec Batman évolue. Les dialogues entre ces deux-là sont un exemple parfait du type d’ingrédients que ce doit d’avoir une histoire impliquant toute la League. Coincé entre deux feux, deux camps qui s’opposent, Aquaman semble avoir déjà fait son choix. Son principal problème n’est pas vraiment de savoir pour qui il va se battre mais plutôt du protocole de guerre Atlante qu’il a écrit lui-même. Il ne donne pas les ordres certes, mais ses mains sont-elles tout de même souillées du sang des victimes innocentes de ce conflit ?

aquaman-15-batman-2

Orm, le frère d’Aquaman et accessoirement le roi actuel d’Atlantis est tel qu’il avait été introduit dans Aquaman #14. Brillant, charismatique et bien loin de vilain classique aux aspirations totalement mégalos inintéressantes. De plus, il pourrait être facile, ou pire, opportuniste, de voir dans ce conflit une simili métaphore d’un conflit existant de nos jours. Je n’irai pas plus loin afin de vous laisser vous faire votre propre idée sur ce sujet.

On sent très bien que quelqu’un tire les ficelles dans l’ombre et que cette personne est liée à l’évènement précédent avec Cheetah. Quelque chose de gros se prépare (Trinity War ?) et les personnes responsables ne font pas semblant.

La seule véritable grosse erreur que j’ai pu noter dans cet Aquaman #15 est la fin. Cette dernière page me semble bien trop forcée et pressée. Avec une seule page de plus les choses auraient pu être très bien amenées. Au lieu de cela on se retrouve avec cette scène qui sort presque de nulle part, surtout après le discours qu’a tenu Arthur à Batman.

aquaman-15-justice-league-3

Paul Pelletier n’est pas Ivan Reis et cela se sent. Toutefois il ne faut pas lui enlever que son coup de crayon n’en est pas moins réussi et que la transition entre les deux artistes est des plus fluide. La cohésion visuelle entre Justice League #15 et Aquman #15 (style similaire entre Reis et Pelletier) et aussi le fait que les deux titres soient écrits par Geoff Johns participent très fortement à faire de Throne of Atlantis un tout, deux parties d’une seule et même histoire. Pelletier parvient à réaliser de très belles planches et son découpage lors des dialogues participe à la solidité du récit.

Aquaman #15 est dans la même veine que Justice League #15. Si vous ne lisez que l’un des deux titres, je ne peux vous que vous conseiller de lire l’autre le temps de cet event tellement ces deux numéro se lisent comme deux chapitres d’une même histoire. Je ne voudrais pas trop m’avancer puisque nous n’en sommes pas encore à la moitié, mais je dois avouer que j’ai l’impression que ce Throne of Atlantis marche directement dans les pas de Sinestro Corps War et c’est franchement bon !


2 Commentaires »

  1. Image avatar
    jay 29/12/2012 à 18:51 -

    salut camarade , je suis nouveau dans les comics DC donc j avais besoin d un eclaircissement .Dans le justice league numero 1 on nous dis que ca se passe 5 ans avant les new 52 et la dans l episode 15 de justice league on retrouve la meme chronologie que le aquaman 15 ,donc je comprend plus ,merci d avance

    • Image avatar
      Nathko 29/12/2012 à 19:28 -

      C’est vrai! Mais si tu relis bien Justice League, tu verras qu’a un moment il est bien indiqué le retour au « présent ». De rien et avec plaisir :)


Réagir »

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.