Image avatar

Par où commencer #2 – Green Arrow

10
Par où commencer #2 – Green Arrow

Ce qu’il y a de bien chez Green Arrow c’est qu’en fait, presque toutes ses meilleures histoires sont de potentiels points de départs. Du coup à l’inverse du Par où commencer sur Green Lantern, les histoires présentes peuvent presque se lire indépendamment les unes des autres. Vous pouvez donc faire votre choix tranquillement même si, évidemment, il est possible de créer un ordre « idéal ». Bien sûr, puisque Urban Comics n’a encore rien édité sur l’Archer Vert (ce qui ne serait tarder j’en suis sûr) vous ne trouverez que de la VO. Nous le mettrons à jour en fonction des annonces et des sorties de l’éditeur français.

Ce petit guide est là pour vous permettre de découvrir le personnage, bien trop mésestimé du grand public, au travers de ce que j’estime être soit ses meilleures aventures, des points d’entrés faciles ou encore des histoires marquantes pour Green Arrow. Un personnage marqué par les difficultés de la vie, combattant tous les jours ses propres démons et engagé socialement. Juste passionnant!

1. Avant les NEW 52

2. À partir des NEW 52

 green arrow

The Longbow Hunters (1987)

green-arrows-longbow-hunters

Cette histoire de Green Arrow est sans doute l’une des plus sombres de l’époque et peut-être même de l’univers DC à ce moment-là. DC surfait alors sur la vague du succès des titres sombres tels que Batman et a décidé d’appliquer la même recette sur Green Arrow. Oliver Queen et Black Canary sont alors en couple et pendant que le premier, en tant que Green Arrow enquête sur un serial killer qui va le mener dans un combat de vengeance, la seconde suit sa propre investigation. À mesure de leurs découvertes, leurs chemins vont inévitablement finir par se croiser et vont amener l’un des évènements les plus terribles dans la vie du milliardaire blond. Dans une situation difficile, Oliver prend une décision qui changera le personnage pour toujours. Cette histoire est à l’origine de la création de la première ongoing sur le personnage, c’est dire si elle est marquante !

Et après ça? | Tout le run de Mike Grell en fait

Where Angels Fear to Tread (1995)

green-arrow-where-angels-fear

Cet arc de Green Arrow n’a jamais fait l’objet d’un TPB juste pour lui. Il s’agit d’une histoire en cinq singles (#96-101). Après le run de Mike Grell la vie du personnage n’est qu’une longue descente en enfer pour arriver à cette histoire. Une organisation terroriste planifie de transformer toute la population de Metropolis. Connor Hawke, le fil d’Oliver Queen est une des pièces centrale puisque l’histoire n’est ni plus ni moins qu’un passage de flambeau à moitié déguisé avec une fin coup de poing.

Et après ça? | Quiver

Quiver (2001)

green-arrow-quiver

Quiver est l’histoire qui a réussi à propulser le personnage dans les plus hautes sphères des charts des ventes de l’époque. Si vous voulez lire du Green Arrow ou tout simplement faire une très bonne lecture, Quiver fera parfaitement l’affaire. On ne va pas faire un cours d’histoire DC mais sachez qu’Oliver Queen est un personnage mort à cette époque et qu’il va être ramené d’une des manières les plus intelligentes que j’ai lu jusqu’ici. L’auteur utilise des évènements issus des autres séries alors en cours pour ramener l’Archer Vert. Il se retrouve alors dans un monde qu’il ne reconnait plus et qui a surtout fait le deuil de sa mort. Le problème c’est qu’il est revenu à la vie sans son âme.

Et après ça? | The Sounds of Violence

green-arrow-souds-of-violence

The Sounds of Violence est la suite directe de Quiver. Oliver Queen essaie de reprendre le cours de sa vie en y mettant un peu d’ordre. La première partie de l’histoire se concentre essentiellement sur des questions de vie personnelle et ne touche pas son alter ego Green Arrow. C’est sans compter sur l’apparition d’Onomatopoeia. Son nom ne paie pas de mine mais vous auriez tort de ne pas vous en méfier par ce que la suite est terriblement prenante et violente !

Et après ça? | The Archer’s Quest

The Archer’s Quest (2002)

green-arrow-the-archers-quest

Oliver est sur Terre depuis quelques temps maintenant et les choses semblent rentrer dans l’ordre. Il décide alors de partir à la recherche de ses biens laissés à la traine depuis sa mort. The Archer’s Quest, comme son nom l’indique, voit Oliver Queen partir à la recherche de son passé en passant par le Musée de Flash, la Tour de Guet de la JLA ou encore l’Arrow Cave et Roy Harper va l’accompagner dans cette quête. Durant ces recherches il devient alors évident qu’Oliver ne cherche pas uniquement à récupérer ce qui fut sien mais quelque chose de bien plus personnel. Il s’agit ici d’une histoire extrêmement importante et très ancrée dans l’histoire du personnage. Il est donc impensable de passer à côté de cet arc totalement hanté par le personnage.

 Et après ça? | Straight Shooter

 green-arrow-straight-shooter

Straight Shooter est une histoire que se déroule sur 6 numéros (#26-31) et qui introduit pour la première fois Constantine Drakon qui deviendra un adversaire récurant dans les années à venir pour Green Arrow. Le héros, découvrant que la corruption fait rage dans sa ville de Star City va se mettre en chasse des responsables et va défendre la classe moyenne d’une multinationale profiteuse, d’assassins et de monstres.

Et après ça? | City Walls

green-arrow-city-walls

Alors que Green Arrow est occupé avec le Riddler et son attaque sur Star City, des forces maléfiques projettent de prendre la ville. Le rituel parvient finalement à être complété et une barrière impénétrable emprisonne Star City et ses habitants. Toutes les personnes à l’intérieur de cette barrière ne peuvent commettre d’actes répréhensibles sous peine de mourir instantanément. Cette histoire est intéressante car c’est la première fois pour le personnage de Mia Dearden, futur sidekick d’Oliver, qu’elle va pouvoir accompagner Green Arrow en mission. Leur relation est également bien travaillée.

Et après ça? | Moving Targets

green-arrow-moving-target

Les sous terrains  de  Star City sont contrôlés par Brick et il se trouve que le vilain est bien plus difficile à arrêter que prévu. Brick veut Green Arrow hors d’état de nuire puisqu’il met à mal son business. Brick n’arrêtera pas tant que le barbu n’est mort. Même chose pour le Riddler qui est de retour et qui ne pense qu’à se venger. Il faut aussi ajouter à cela que Drakon et aussi de la partie et c’est déjà pas mal. Sauf qu’en plus, Mia Dearden, nouvelle Speedy, découvre une terrible nouvelle qui va changer sa vision de la vie. Cette histoire est un peu faiblarde par moment et le changement d’artistes au cours du numéro est un vrai problème. Toutefois, rien que pour l’audace de la révélation sur Mia Deaden cela vaut le coup de s’y intéresser de près.

Et après ça? | Heading Into the Light

Heading Into the Light (2006)

green-arrow-head-into-the-light

Fortement connecté à Idendity Crisis (Jutice League : Crise d’Identité chez Urban Comics) et à la courte histoire de Mia dans Teen Titans, la construction du récit est suffisamment bien faite pour que vous puissiez comprendre ces connexions sans avoir les avoir lus. Doctor Light veut se venger de ce qu’il lui arrive et met tout sur le dos de Green Arrow. Il compte bien lui faire payer, s’en prenant à sa famille et sa ville. Avec l’aide du Dark Archer il va mettre en actions ses plans de revanche. Oliver va encore en prendre plein la tête puisqu’il va échouer à protéger ceux qu’il aime, sa ville et même lui-même. La fin de cette histoire vous laissera sans voix une fois de plus.

Et après ça? | Crawling from the Wreckage

Crawling Through the Wreckage (2007)

green-arrow-crawling-through-the-wreckage

Après Infinite Crisis, une série du nom de 52 a fait son apparition dans laquelle les héros les plus connus ont disparu pendant un an, laissant la place aux seconds couteaux. À leurs retours, les séries sont intitulées One Year Later. Crawling Through the Wreckage est simplement la collection de Green Arrow One Year Later. C’est une donc une semi-résurrection pour l’archer qui se voit propulsé maire de Star City. Le dilemme est évident, comment concilier vie politique et celle de super-héros ? Il essaye alors de combattre la pauvreté de sa moitié de ville (puisque l’autre moitié est comme qui dirait…indisponible pour le moment), tente de faire progresser la cause gay et surtout de gérer le mercenaire Deathstroke.

Et après ça? | Road to Jericho

Year One (2007)

green-arrow-year-one

Si vous devez commencer à lire du Green Arrow c’est définitivement ici que vous devez commencer. En 2007, Andy Diggle et Jock se retrouvent une nouvelle fois (après The Loosers) et doivent définir les origines définitives du héros à l’arc et capuche verte. Globalement on sait que tout commence avec le naufrage de son bateau et son échouement sur une île. Le problème c’est que les détails restaient plus ou moins flous puisque dépendants principalement de l’auteur. Dans Green Arrow: Year One, Diggle fait d’Oliver Queen un adepte des situations extrêmes, déjà formé au maniement de l’arc avant même d’échouer sur l’île. Le récit en six numéros met en avant le personnage, son caractère et son héroïsme lorsqu’il doit combattre des trafiquants de drogue qui ont réduit en esclavage les habitants de l’île. Ces nouvelles origines expliquent d’ailleurs l’indignation paradoxale du milliardaire devant l’exploitation des travailleurs.

Et après ça? | À vous de choisir

Road to Jericho (2007)

green-arrow-road-to-jericho

La première partie se concentre sur la romance entre Green Arrow et Black Canary qui lui posera enfin LA question alors que la seconde n’est autre qu’un enchainement de vilains. Ce n’est pas la meilleure histoire de Green Arrow, très clairement, mais il faut lire Road to Jericho comme un divertissement un peu plus bête que ses précédentes histoires. Fun et bien plus léger, c’est une bonne bouffée d’air frais pour le personnage.

Et après ça? | Road to the Altar et The Wedding Album

green-arrow-road-to-the-wedding

Cette histoire est pour ceux qui veulent savoir ce qui suit lorsque Oliver Queen demande à Black Canary “Will you mary me”. Les exactions de Green Arrow envers Black Canary seront passées en revue par Oracle prouvant que le gars est un salaud. Tout cela sera balayé par le « I love him anyway » d’une Black Canary qui ne peut ignorer des sentiments qui, complètement illogiques, ne se contrôlent pas. Du bon et du moins bon dans ces deux histoires qui sont dispensables mais qui restent un bon complément si vous voulez aller un peu plus loin dans la découverte du personnage.

Et après ça? | Cry for Justice

Cry for Justice (2009)

cry-for-justice

Ceci n’est pas une histoire Green Arrow à proprement parler mais reste un récit très important dans la mythologie du personnage. Après la mort de Batman et Martian Mahunter durant Final Crisis, Hal Jordan et Green Arrow en ont assez de n’agir qu’en réaction aux attaques des vilains du DCU. Il se sépare alors de la Justice League et embrigade Supergirl, Atom, Starman , Congorilla et Freddy Freeman avec lui. Je vais éviter de spoiler mais il faut simplement savoir que les choses vont très mal tourner pour l’environnement proche de l’Archer d’Emeraude. Il va alors prendre une décision qui va totalement bouleverser son statuquo. Vous pouvez ensuite enchainer avec The Rise and Fall et The Rise of Arsenal.

Et après ça? | The Fall of Green Arrow

green-arrow-the-fall-of-green-arrow

Alors que l’Archer pensait être déjà au fond du trou il va découvrir qu’il l’est encore plus. Star City est en ruine, son protégé Roy Harper est dans un état critique et ses amis lui ont tourné le dos. Mais des nouveaux éléments vont venir aggraver la situation.

Et après ça? | Into the Woods

Into the Woods (2011)

green-arrow-into-the-woods

Après les évènements de Brightest Day (et suite directe des évènements de Cry For Justice), Green Arrow est une nouvelle fois « ressuscité » et se voit devenir le protecteur d’une forêt magique en forme d’étoile se trouvant en plein milieu de Star City. De là découleront des histoires qui rendent Green Arrow plus proche que jamais de Robin des Bois. Des choses un peu folles vont se passer dans ces bois et il s’agit plus de boucher le trou d’ici le relaunch puisque très peu d’explications sont données aux différentes interrogations qu’amène cette nouvelle situation pour le personnage. Ceci étant, il n’en reste pas moins qu’Into The Wood est très agréable à lire et divertissant.

Et après ça? | Salvation

green-arrow-salvation

Suite et fin d’Into The Wood, Salvation reste dans la droite lignée du premier. Le titre, très proche de la période du relaunch permet de relancer un personnage bien particulier et de l’intégrer à l’univers DC. Green Arrow est plus un faire valoir dans ce cas.




10 Commentaires »

  1. Image avatar
    Deathrhapsody 28/02/2013 à 21:16 -

    et dire que j’ai tout ça ^^

  2. Image avatar
    Vik-Ink 28/02/2013 à 21:23 -

    Excellent, merci pour le guide de lecture.
    Il y en a que j’avais complètement passé à la trappe.
    J’en connais un qui va bientôt pointer le bout de son nez…(death…) ^^

  3. Image avatar
    Atanvarno 28/02/2013 à 21:46 -

    Encore merci pour ces guides forts utiles pour se lancer dans DC !

  4. Image avatar
    JUN-Thunder 28/02/2013 à 22:18 -

    Merci Nathko, tu nourris ma soirée en lecture fort intéressantes ^^
    Perso j’ai Green Arrow Year One qui est trouvable en VF pour ceux que ça intéresse et c’est très bon même si on peut dire ce qu’on veut sur les dessins.

  5. Image avatar

    Là où on avait un Green Lantern par Geoff Johns sans aucun bon point de départ (c’est en tout cas la conclusion qu’on pouvait tirer du premier numéro de cette chronique) et avec un type d’approche plutôt constant, on a ici un profil bien plus varié, et certainement plus proche de ce qu’une majorité de héros DC propose (en tout cas, ça semble se rapprocher du cas Batman). On a ici pleins de départs et pleins de style d’approches et d’histoires différentes (entre le Green Arrow sombre, celui léger et celui qui protège la forêt…) … De quoi plaire à tous les types de lecteurs…
    En tout cas, toujours une bonne rubrique !

  6. Image avatar
    gwegs 01/03/2013 à 07:51 -

    J’ai toujours voulu m’atteler sur Oliver Queen. Depuis Smallville, et Justice League unlimited, à l’époque j’avais acheter Year One, pensant qu’il s’agissait d’un début de série. Maintenant je sais quelles histoires lire ^^
    Merci beaucoup.

  7. Image avatar
    tomtomp 01/03/2013 à 09:31 -

    Ces « Par où commencer » sont géniaux ! Merci pour ces conseils de lecture !

  8. Image avatar
    Mathieu 16/04/2013 à 18:43 -

    Quel dommage d’avoir complètement raté le « renouveau » du personnage lors des new 52.
    La série TV en est meilleur du coup (avant Jeff Lemire), ce qui est dommage car d’ordinaire c’est toujours le matériaux d’origine qui a le plus d’intérêt.

  9. Image avatar
    Flash45 29/05/2013 à 21:58 -

    Merci pour ces infos! Green Arrow devient de plus en plus populaire^^

  10. Image avatar
    Peho 20/10/2013 à 17:18 -

    Merci beaucoup pour ce guide qui me permet facilemnt de rattraper les avnetures manquantes de mon second perso prefere derriere la chauve qui souris.


Réagir »

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.